Notre société est de plus en plus anxiogène et nos vies stressantes. Le stress est d’ailleurs reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé comme le fléau du monde Occidental. Pour combattre ceci, nombreux sont celles et ceux qui recherchent des outils ou pratiques pour se sentir mieux et se tournent vers le bien-être qui permet de répondre à ces attentes.

Le rapport du 5 mars 2013 de l’Académie nationale de médecine nous informe que le recours aux thérapies complémentaires « est aujourd’hui tel que leur diffusion a pris  une  étonnante  extension :  il a  été  avancé  que près  de  4 français  sur  10  leur  font  appel ». 

 

Les thérapies complémentaires ont toujours existé. Pour vous, je suis allée à la rencontre de Frédérique Klopp, à l’initiative des clés de l’Ekilibre, pour en savoir un peu plus…

Comment vous est venue l’idée de créer les clés de l’Ekilibre ?
Frédérique Klopp: Je suis arrivée de Genève en 2010. E Suisse les thérapies complémentaires y sont connues et reconnues, à tel point qu’elles sont remboursées par les assurances. J’ai été très surprise de constater que ce n’était pas le cas en France et que ces thérapies étaient quasiment absentes. C’est ainsi que, dans un premier temps, j’ai créé une association pour faire connaitre les thérapies complémentaires. Tout naturellement, le Salon du bien-être et des thérapies complémentaires de Mont-de-Marsan a vu le jour. Et dans un deuxième temps, l’association est devenue un Centre de formation, qui a toujours pour objectif de proposer un large choix de thérapies de qualité et de former des (futurs) professionnels.

Comment créez-vous chaque formation ? 
F.K. : Il est impératif que toutes les formations de l’éKilibre soient uniformes et cohérentes par rapport aux objectifs du Centre et des apprenants. Nous vérifions de façon régulière nos formations afin d’être réactifs pour corriger ou améliorer notre savoir-faire, s’il y a lieu. Les instructeurs suivent un fil conducteur et nous avons tous une vision commune.

Les formateurs impliqués dans un même cursus communiquent entre eux et avec notre service pédagogique, afin d’assurer un suivi compréhensible entre chaque technique tout au long de la formation. Tous les modules se veulent structurés et logiques.

Enfin, il y a une communication entre les binômes qui assurent la même formation à des endroits différents. Actuellement nous avons Mont-de-Marsan, Pau, Anglet/Bayonne et Bordeaux.

Pour la naturopathie, par exemple, nous avons étudié avec notre formatrice la pertinence de la chronologie et l’ordre des différentes pratiques qui sont identiques quel que soit notre lieu de formation. 

Quel avantage ai-je à suivre une formation au sein de l’éKilibre ?
F.K. : Des règles très contraignantes encadrent aujourd’hui la profession des formateurs et les organismes de formations. L’éKilibre est un Centre de fo mation agréé (par les OPCA) surDATADOCK, une plateforme commune qui qualifie les organismes de formation selon des critères qualitatifs.

De plus, comme évoqué précédemment nous sommes présents dans quatre villes du Sud-Ouest : Mont-de-Marsan, Pau, Anglet/Bayonne et Bordeaux. Enfin, nous proposons un large choix de formations en cursus court ou long, et afin de satisfaire au mieux les besoins de nos stagiaires, nous pouvons proposer des formations « à la carte ». C’est un plus pour les futurs apprenants !

DNO

l'éKilibre
Ecole de Formation
aux techniques de bien-être

Bordeaux
16 Cours du Général de Gaulle, 33170 Gradignan

Mont de Marsan
74 Rue Gambetta, 40000 Mont de Marsan

BAB
3 Allée des Couralins, 64600 Anglet

Pau
4, rue Bordenave d'Abère, 64000 Pau

  Contact : 05.58.71.84.95